L’Inde m’a sauté au cœur et aux yeux, à un moment de ma vie où tout allait très mal.
Je n’ai pas pu rester insensible devant tant de pauvreté et tant de richesses, tant de laideur et tant de beauté …..
Anne-Marie En Inde les extrêmes se côtoient tout naturellement et cela m’a bouleversée. Les enfants rencontrés au cours de mon voyage, m’ont particulièrement « bousculée ».
Des gamins, fouillant dans les ordures, et pourtant capables de vous sourire sans retenue. Des personnes qui n’ont visiblement pas grand-chose, mais qui vous l’offrent avec sincérité.
J’ai pris conscience de la chance que nous avons d’être nés en France, et j’ai compris que nous n’avons pas le droit de nous plaindre de notre sort.
J’ai donc décidé de faire quelque chose, et même si c’est une goutte d’eau dans l’océan … cela sera toujours mieux que rien.
Si l’on permet à un enfant, grâce à l’éducation, d’accéder à un travail ….. Il contribuera au mieux-être de toute sa famille (et en Inde, cela représente beaucoup de monde !)…. Et ainsi la goutte d’eau se transformera rapidement en petit cours d’eau …. Et …. Vous connaissez la suite !!
Dans quelques années, je souhaite pouvoir participer activement et sur place avec Gauama à l'école ainsi qu’aux autres projets.
La collaboration avec SAUBHAGYAM et INDE ET NOUS devrait rapidement porter ses fruits, car ces personnes oubliées de tous méritent un petit coup de pouce.